Travaux de rénovation : comment faire sortir son logement du statut de passoire thermique

Bientôt, les bailleurs ne pourront plus mettre en location leur logement s’ils possèdent encore un statut de passoire thermique. Mais lorsqu’on habite également dans une maison ancienne, il est important de la rénover et de sortir du statut de passoire thermique. Mais comment faire ? Voici les conseils ?

Travaux de rénovation : la notion de passoire thermique

Vivre dans une passoire thermique n’est pas une évidence. On peut toujours s’attendre à une hausse abusive de sa facture d’énergie. Et pourtant, c’est vraiment une réalité… Les logements énergivores ça existe réellement et ils peuvent faire gonfler la facture d’énergie.

A lire également : Comment restaurer des fenêtres en bois ?

La passoire thermique désigne un logement avec :

  • Une climatisation excessive.
  • Une forte consommation de chauffage.

Il s’agit également des logements avec :

Avez-vous vu cela : Qui contacter pour rénover un appartement ?

  • Une étiquette F au DPE.
  • Une étiquette G au DPE.

Si on possède un logement énergivore, cela va engendrer des dépenses d’énergie importantes. Mais on parle aussi de passoire thermique lorsque l’isolation de la maison est vétuste. Il est alors important de réaliser des travaux de rénovation chez soi pour sortir du statut de passoire thermique.

D’ailleurs, la loi est très stricte là-dessus et il faut tenir compte des réglementations en vigueur. Les bailleurs qui possèdent encore des logements avec passoires thermiques doivent respecter les règlements suivants :

  • Interdiction d’augmenter les loyers entre deux locataires (2021).
  • Réalisation d’un audit technique pour vendre ou louer le bien avec un étiquette F ou G (2022).
  • Interdiction à la location des logements indécents ou application d’un plafond de consommation ( à partir de 2023).
  • Obligation de travaux de rénovation énergétiques pour les propriétaires de logements classés F et G ( à partir de 2028).

La mise en location des passoires thermiques sera pour bientôt interdites en France. Il est alors important de réaliser un audit thermique avant la vente ou la mise en location d’un logement. Cela afin de connaître le niveau de dépense pour :

  • La climatisation.
  • Le chauffage.
  • La production d’eau chaude sanitaire.

Travaux de rénovation : renforcer l’isolation thermique

Les pertes importantes de chaleur contribuent à la transformation de son chez soi en passoire thermique. D’où l’intérêt de bien renforcer l’isolation thermique. Mais avant cela, mieux vaut toujours réaliser un audit thermique afin de connaître :

  • L’étiquette énergie de sa maison.
  • L’étiquette climat de sa maison.

En tout cas, une maison non isolée est concernée par d’importantes déperditions de chaleur :

  • 30% proviennent du toit.
  • 25% proviennent des murs.
  • 15% proviennent des fenêtres.
  • 10% proviennent du sol.

Dans ce cas, on recommande de :

  • Bien isoler la toiture et les combles perdus.
  • Bien isoler les murs.
  • Installer des fenêtres isolées et des vitrages performants.
  • Isoler le plancher bas.

Travaux de rénovation : revoir son système de chauffage

 

Dans une optique d’amélioration énergétique de sa maison, il va falloir revoir la performance de son système de chauffage. S’il se fait vieux, il est important de changer d’équipement. Il est conseillé de se tourner vers des équipements à la fois économiques et écologiques et qui utilisent des sources d’énergies renouvelables. Parmi les solutions figurent :

  • Une pompe à chaleur.
  • Un chauffe-eau solaire individuel.
  • Un chauffe-eau thermodynamique.
  • Un système de chauffage au bois.
  • Les panneaux solaires.

Il est possible également de demander un raccordement au gaz de son logement ou bien, faire une installation de chaudière à très haute performante énergétique.

Travaux de rénovation : revoir son système de ventilation

Il est indispensable d’apprendre à bien optimiser sa ventilation afin d’améliorer son efficacité sur le plan énergie. Certes, on peut dire que près de 20% des pertes d’énergie d’un logement sont en rapport avec le renouvellement de l’air. On doit alors utiliser une ventilation beaucoup plus efficace pour :

  • Réduire sa consommation en énergie.
  • Améliorer son confort thermique.

Pour ce faire, il est conseillé d’installer une ventilation mécanique. Le VMC permet en effet d’assurer le renouvellement de l’air intérieur.