3 bonnes raisons d’investir dans l’immobilier avant 30 ans

Le marché de l’immobilier connaît toujours une évolution en fonction des contextes politiques ou économiques mondiaux. Avec la crise sanitaire, il a connu de nombreux changements. Ensuite, il y a avait l’inflation, la crise du carburant et même les changements climatiques, sans parler de la nouvelle réglementation en vigueur. Tout cela a un impact considérable sur le marché immobilier. Toutefois, tous les actifs existants sur le marché, l’immobilier demeure une valeur refuge. Nous vous citons les bonnes raisons d’investir dans l’immobilier avant 30 ans.

Investir dans l’immobilier avant 30 ans : se protéger des crises

 

Cela peut vous intéresser : Quels sont les atouts et les risques liés aux investissements en immobilier ?

Selon une étude menée par l’IFOP, 67 % des jeunes actifs, soit entre 25 et 34 ans désirent réaliser un investissement dans l’immobilier. En général, il faut avoir l’âge de 35 ans tout au plus pour être en mesure de prétendre à un tel projet. Pourtant, comme la situation change au fil des années, il est important d’investir quand on est encore jeune.

Avant 30 ans, investir dans l’immobilier est possible étant donné que l’immobilier :

En parallèle : Comment évaluer un droit au bail commercial ?

  • Constitue l’un des meilleurs actifs.
  • Offre un excellent rapport risque/rendement.
  • Constitue une valeur refuge face aux aléas de la vie.

Investir dans l’immobilier, c’est investir dans la pierre avant ses 30 ans. On profite de nombreux avantages, comme une rente pérenne pour sa retraite.

Au lendemain de la crise sanitaire, on a assisté à une nouvelle crise, celle de l’inflation. Tous ces changements peuvent bouleverser du jour au lendemain son mode de vie. Le retour de l’inflation risque d’engendrer de nombreuses conséquences comme :

  • Un déménagement.
  • La recherche d’un complément de revenus.
  • La réduction de son pouvoir d’achat.
  • La baisse de son épargne.

Cependant, en investissement immobilier, il est possible de pérenniser son capital d’investissement en misant tout sur un actif. En d’autres termes, l’immobilier est un actif tangible et fiable. Même une petite surface ou un studio se loue facilement en temps de crise. De plus, la rentabilité est importante avec ce type de placement refuge. Cela permet à un investisseur d’anticiper les effets de l’inflation.

Investir dans l’immobilier avant 30 ans : un placement sécurisé

Un investisseur jeune anticipe ses besoins futurs. Grâce à son projet, il pourra :

  • Se constituer un patrimoine.
  • Toucher des revenus locatifs stables et continus.
  • Rembourser facilement son prêt.
  • Préparer sa retraite.
  • Acheter plus tard sa résidence principale.
  • Diversifier son investissement.
  • Être à l’abri des besoins.

Les jeunes actifs ont une épargne limitée et souhaitent sans doute minimiser tout risque de perte. Ils se tournent alors vers un placement sécurisé. C’est en investissant dans la pierre qu’ils trouveront refuge et bénéficieront d’une meilleure stabilité par rapport aux autres produits financiers comme les devises ou bien les actions en bourse. Ces derniers sont beaucoup plus volatils.

Pour bénéficier d’un investissement sécurisé, ces jeunes vont tirer meilleur parti :

  • De la taille du bien.
  • Du type et de la qualité du bien.
  • De la zone géographique.

Il faut donc s’installer dans une ville où la demande locative est réellement forte. Comme placement sécurisé, l’investissement immobilier permet aussi de bénéficier de la plus-value lors de la revente. Cela en fait un excellent argument pour choisir ce type d’actif. En d’autres termes, lorsque la demande est forte, les prix grimperont en flèche et on bénéficie alors d’une plus-value avantageuse. De plus, on se laisse facilement séduit par la possibilité de liquidation de l’actif.

Investir dans l’immobilier avant 30 ans : des conditions de financement favorable

Si autrefois, les jeunes actifs étaient des profils à risque pour les banques. Aujourd’hui, ils deviennent des profils les plus sûrs. Les investisseurs de moins de 30 ans sont les plus privilégiés par les banques. Ils bénéficient des conditions d’offre très avantageuses avec :

  • Des taux intéressants.
  • Des aides sur l’achat immobilier : PTZ, prêt accession sociale, prêt action logement…
  • Des taux d’assurances faibles.
  • Une durée d’emprunt la plus longue possible.
  • Avec ou sans apport.
  • Un effet de lever du crédit intéressant.